Atelier de co-création d’un outil cartographique pour les arrondissements de Montréal: un aperçu

par

NordOuvert a récemment planifié et animé un atelier destiné aux représentants des 19 arrondissements de la Ville Montréal pour partager leurs besoins en données et en analyse spatiale pour la création d’une plateforme cartographique en ligne. L’événement de co-création, organisé par le Service de la diversité et de l’inclusion sociale de la Ville de Montréal, a demandé aux participants·e·s de partager leurs idées sur les manières dont l’analyse spatiale peut servir à identifier et comprendre les besoins d’un quartier, en vue d’adapter l’offre des services sociaux pour mieux refléter les réalités qui se présentent sur le territoire.

Les données sont au cœur de la provision de services urbains. Quand les décideurs de la ville choisissent l’emplacement d’une nouvelle installation sportive ou quand ces derniers conçoivent des activités et événements culturels – toutes ces décisions doivent nécessairement reposer sur les données. Les données sociodémographiques constituent des fondations pour développer des portraits de la vie des citoyens, de leurs habitudes, de leurs comportements et de leurs besoins. Par conséquent, les villes créent et acquièrent des outils numériques qui permettent aux agents de la ville de comprendre et d’interpréter les données pour pouvoir prendre leurs décisions en fonction de ces observations. À cet égard, l’atelier a permis aux participants d’aborder des sujets tels que la pauvreté et l’itinérance, la criminalité, la sécurité publique et la sécurité alimentaire, en se penchant sur les ensembles de données qui pourront représenter ces enjeux à l’échelle du quartier.

Tout au long de l’atelier les participants ont abordé la question d’échelle géographique. Pour lancer la discussion, les intervenants ont mis sur la table l’ensemble des différentes unités géographiques qui se présentent sur le territoire montréalais, tel que les limites des arrondissements de la Ville de Montréal ou la géographie du recensement de Statistique Canada. Bien que les participants soient familiers avec des données qui sont diffusées selon les régions géographiques normalisées et officielles, souvent ces unités géographiques ne représentent pas les communautés que la Ville et les arrondissements cherchent à servir. Par exemple, les limites d’un quartier pourraient être conceptualisées en fonction du sentiment d’appartenance des résidents et cette limite ne s’alignera pas nécessairement avec les limites officielles de la Ville. Effectivement, un arrondissement a témoigné les démarches qui ont été menées pour aborder cet enjeu géographique. Confronté avec la difficulté de faire correspondre les informations de terrain aux statistiques officielles, l’arrondissement a engendré un processus de consultation pour retracer les limites du quartier afin de mieux refléter la présence de ses diverses communautés d’appartenance.

Ces discussions ont mené les participants à apprécier d’autant plus l’importance de choisir et d’utiliser les échelles géographiques appropriées, puisque la division d’un territoire peut influencer toute une chaîne de prise de décision municipale, y compris les choix de financement des programmes et services. En outre, cet atelier a encouragé des discussions continues avec les arrondissements, dans le but d’approfondir des échanges sur la question d’échelle géographique et sur la compréhension des enjeux sociaux et locaux, ainsi que la création d’un outil cartographique qui pourra traiter ces problématiques complexes. Ces discussions peuvent également impliquer d’autres parties prenantes, telles que des représentants d’organismes communautaires de Montréal.

En fin de compte, cet atelier a donné à NordOuvert une occasion unique de travailler directement avec les responsables municipaux à la création d’un outil numérique, qui servira à informer le processus décisionnel de la Ville de Montréal en matière de provision de services urbains dans les années à venir. NordOuvert a hâte de voir la suite des prochaines phases de ce projet. Nous apprécions l’opportunité de collaborer avec le Service de la diversité et de l’inclusion sociale dans la réalisation de ce projet important.

Notre infolettre