Publications

En collaboration avec des partenaires internationaux, Nord Ouvert a publié divers documents et guides de pratiques exemplaires qui sont d’une grande utilité pour les élus municipaux et leurs citoyens.

Guide des villes intelligentes ouvertes

Le Guide des villes intelligentes ouvertes est l’aboutissement du projet de recherche concerté d’un an Les villes intelligentes ouvertes au Canada, projet que nous avons dirigé. On y trouve la toute première définition d’une ville intelligente ouverte. Le guide est destiné à servir de trousse de départ pour les différents intervenants et décideurs des villes. Nous voulons qu’il devienne un document évolutif qui se nourrit des commentaires que nous allons recevoir et des connaissances que nous allons acquérir de diverses personnes, de projets, de pratiques et de ressources qui contribuent tous au projet Les villes intelligentes ouvertes.

Des liens directs sont fournis ci-dessous vers les résultats du projet :

Les villes intelligentes ouvertes au Canada est un projet réalisé en collaboration. Nous souhaitons remercier les représentants des villes intelligentes d’Edmonton, de Guelph, de Montréal et d’Ottawa ainsi que des provinces de la Colombie-Britannique et de l’Ontario pour avoir partagé leur temps, leur expertise et leur expérience avec nous. Qui plus est, le projet Les villes intelligentes ouvertes au Canada a profité de la participation de l’équipe centrale d’experts et de chercheurs du projet. Nous remercions la professeure Tracey P. Lauriault (Université Carleton), M. David Fewer, LL.M., (Clinique d’intérêt public et de politique d’Internet du Canada) [CIPPIC]), le professeur Mark Fox (Université de Toronto) qui nous ont fourni leurs conseils d’experts sur la conception de la recherche et ses conclusions. Finalement, nous remercions les étudiants de cycle supérieur Stephen Letts et Carly Livingstone (Université Carleton) pour leur participation à la recherche et à la révision pendant la réalisation du projet.

Préparé par : Tracey P. Lauriault (Université Carleton), Rachel Bloom (Nord Ouvert), et Jean-Noé Landry (Nord Ouvert).

Financé par le programme GéoConnexions de Ressources naturelles Canada en 2018.

Lire le rapport

Haut

Cerner les pratiques exemplaires et les normes recommandées en matière de données ouvertes (en anglais)

Cette étude, réalisée par Nord Ouvert, se penche sur les pratiques en matière de normes de données ouvertes dans le but d’en déterminer les obstacles à l’accessibilité en termes de découverte, d’accès et d’utilisation des données. On y recommande l’adoption d’un consensus mondial sur les normes des données ouvertes pour faciliter l’échange de données. Les résultats de cette étude ont été présentés à l’occasion de la Conférence internationale sur les données ouvertes (CIDO) de 2015, au cours de laquelle Nord Ouvert a joué le rôle d’animateur du volet Normes.

Préparé par : Stéphane Guidoin (Nord Ouvert), Paulina Marczak (Nord Ouvert), Juan Pane (ILDA), James McKinney (Nord Ouvert)

Financé par Données ouvertes pour le développement au printemps 2015

Lire le rapport

Haut

Comprendre les besoins en matière de données des organismes d’aide à l’établissement des nouveaux arrivants et des réfugiés (en anglais)

En 2016, année où le Canada devait composer avec un important afflux de réfugiés syriens, Nord Ouvert s’est vu confier le mandat de réaliser une étude pour le compte d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC). Le rapport met l’accent sur les façons dont les infrastructures et les stratégies sur les données ouvertes d’IRCC pourraient mieux répondre aux besoins en matière de données et d’information des intervenants et comportait des recommandations sur la qualité des données, l’accessibilité et les normes. L’étude s’appuie sur une méthodologie d’identification des besoins des utilisateurs de données qualitatives et quantitatives combinées, élaborée par Nord Ouvert.

Préparé par Nord Ouvert

Financé par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada en avril 2016

Lire le rapport

Haut

Rapport de l’atelier Data 4 Impact – 2016 (en anglais)

Compte rendu du premier atelier annuel Data 4 Impact, qui s’est tenu à Saint John (N.-B.) à l’approche du Sommet canadien sur les données ouvertes de 2016. L’événement réunissait plus de 60 organismes sans but lucratif locaux et régionaux dans le but de sensibiliser la population à l’importance de partager les données ouvertes dans leur secteur, de fournir des cadres et des techniques d’utilisation des données et de parler des cas d’utilisation communautaire de communs de données. L’atelier a été coorganisé en collaboration avec Data4Good et le Réseau de recherche sur les politiques sociales du Nouveau-Brunswick (RRPSNB).

Préparé par Nord Ouvert, Data for Good et le Réseau de recherche sur les politiques sociales du Nouveau-Brunswick, août 2016

Lire le rapport

Haut

Comment améliorer la résilience urbaine par le biais des données ouvertes? (en anglais)

La résilience urbaine s’articule autour de questions en constante évolution, comme les modes de migration, les tendances en matière d’emploi, le développement industriel et le changement climatique. Le document de travail préparé par Nord Ouvert a été déposé lors du Sommet du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO) qui s’est tenu à Paris en 2016. Créé grâce à la contribution de 35 experts internationaux, il portait sur la valeur ajoutée des données ouvertes à la résilience urbaine. Ce document a permis à Nord Ouvert de contribuer de façon éclairée à l’élaboration de la trousse d’outils de la campagne « Pour des villes résilientes » du Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR).

Préparé par : Jean-Noé Landry (Nord Ouvert), Keira Webster (Nord Ouvert, Geothink), Bianca Wylie (Nord Ouvert), Pamela Robinson MCIP, UPC, (Planification urbaine, Université Ryerson, chercheure chez Geothink)

Financé par Données ouvertes pour le développement, en décembre 2016

Lire le rapport

Haut

Harmoniser les programmes canadiens de données ouvertes avec les pratiques exemplaires internationales (en anglais)

La Charte internationale sur les données ouvertes (CDO) repose sur six principes fondateurs qui fournissent aux gouvernements une base commune pour exploiter le plein potentiel des données ouvertes. À titre d’intendant de la CDO, Nord Ouvert a interviewé les représentants de dix villes et quatre provinces canadiennes, dans le but de parler des façons dont la CDO pourrait s’harmoniser avec les politiques et programmes de données ouvertes infranationaux. Ce rapport a été produit en collaboration avec GeoThink.ca. Par la suite, la Ville d’Edmonton a été la première ville canadienne à procéder à l’adoption de la Charte. À l’heure actuelle, Nord Ouvert a joint ses efforts à ceux de la province de l’Ontario, qu’il conseille quant à sa mise en application.

Préparé par : Erin Bryson (Nord Ouvert, Geothink.ca), Jean-Noé Landry (Nord Ouvert), Professeur Peter Johnson (Université de Waterloo)

Financé en vertu du programme de Subventions de partenariat du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), et Geothink, en janvier 2017.

Lire le rapport

Haut

Comprendre les capacités numériques des fournisseurs de services en établissement pour les nouveaux arrivants

Réalisée en 2017 pour le compte d’IRCC, cette étude de suivi visait à permettre de mieux comprendre la capacité numérique et les besoins des fournisseurs de services qui viennent en aide aux nouveaux arrivants au Canada, et à orienter les recommandations en matière de soutien dans ce secteur. Nord Ouvert a recueilli l’avis de 261 organismes d’aide à l’établissement des nouveaux arrivants au moyen d’un outil de collecte de données primaires et a partagé ses conclusions dans le cadre d’un webinaire se déroulant en anglais comme en français.

Préparé par Nord Ouvert

Financé par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada en avril 2017

Lire le rapport

Haut

Rapport de l’atelier Data 4 Impact – 2017 (en anglais)

Compte rendu du deuxième atelier annuel Data 4 Impact, qui s’est tenu à Edmonton (AB) à l’approche du Sommet canadien sur les données ouvertes de 2017. L’événement réunissait plus de 80 organismes sans but lucratif locaux et régionaux dans le but de sensibiliser la population à l’importance de partager les données ouvertes dans leur secteur, de fournir des cadres et des techniques d’utilisation des données et de parler des cas d’utilisation communautaire de communs de données. L’atelier a été coorganisé en collaboration avec Data4Good et Powered by Data.

Préparé par Nord Ouvert, Powered by Data et Data for Good, en août 2017

Lire le rapport

Haut

Associer l’ouverture législative aux données ouvertes au Canada (en anglais)

Les instances parlementaires sont de plus en plus sensibles à la rhétorique de la transparence des projets de loi et des hansards. En vertu de ce concept, toutes les données produites par les gouvernements devraient être réutilisables, lisibles par machine et normalisées à l’échelle infrarégionale, et devraient pouvoir être librement partagées, utilisées et mises à profit par quiconque, sans restriction. L’appel à l’ouverture législative découle également du discours des défenseurs des données ouvertes, lesquels cherchent à appliquer les règles du principe de l’ouverture des données à l’information non structurée. On ne peut cependant encore déterminer si l’ouverture législative du Canada à l’échelle provinciale et territoriale correspond à la rhétorique de l’ouverture des données. Cette étude se concentrait plutôt sur les catégories d’information les plus couramment observées sur les sites Web des gouvernements infranationaux et en analysait les droits d’auteurs, la disponibilité, l’archivabilité, la rapidité de divulgation et les descriptions en termes clairs.

Préparé par : Paulina Marczak (Université Queen’s, anciennement stagiaire en recherche chez Nord Ouvert), Renée Sieber (Université McGill, directrice de Geothink) en septembre 2017

Lire le rapport

Haut

De l’élaboration à l’adoption: leçons tirées de trois normes ouvertes (en anglais)

Il est difficile d’établir et d’appliquer des normes de données, mais il s’agit là d’une étape cruciale à l’exploitation du plein potentiel des données ouvertes. Afin de pouvoir être adoptées à grande échelle, les nouvelles initiatives en matière de normalisation doivent tirer parti des succès et des échecs qu’ont connus les normes existantes. C’est pourquoi nous documentons nos propres expériences de 511 Ouvert, de Popolo et de Represent et en faisons profiter la collectivité des données ouvertes.

Préparé par Nord Ouvert

Financé par l’Open Data Institute (ODI) en décembre 2017

Lire le rapport

Haut

Le Canada dans le monde: vers un gouvernement ouvert dirigé par le Canada (en anglais)

Nord Ouvert, en collaboration avec Powered by Data, s’est penché sur les possibilités pour le Canada de jouer un rôle prépondérant dans le mouvement mondial pour l’ouverture des gouvernements et d’élargir la portée de sa politique fédérale en matière d’ouverture gouvernementale. Nous croyons que le concept de gouvernement ouvert doit s’inscrire dans le domaine de la politique étrangère et qu’il représente une autre forme du pouvoir d’influence du Canada. Les six principes suivants, tirés des recommandations de 13 spécialistes canadiens, fournissent la base sur laquelle s’appuie le pays dans le cadre de son rôle au sein du Comité directeur du Partenariat pour un gouvernement ouvert :

  1. Donner l’exemple.
  2. Assurer la participation active et proactive des politiciens et des fonctionnaires de tous les niveaux.
  3. Clarifier le message.
  4. Aller au-delà de la conformité aux exigences.
  5. Transposer les principes du gouvernement ouvert vers d’autres secteurs politiques.
  6. Renforcer la relation avec les organisations de la société civile canadienne.

Préparé par Nord Ouvert et Powered by Data Financé par Nord Ouvert et Powered by Data en novembre 2017

Lire le rapport

Haut

L’ouverture par défaut: leçons tirées de l’expérience de villes pionnières de l’ouverture des données (en anglais)

En collaboration avec le Secrétariat de la Charte sur les données ouvertes, Nord Ouvert a interviewé des gestionnaires municipaux, des dirigeants locaux et des représentants élus provenant de quatre villes canadiennes, de la province de l’Ontario et de trois villes du monde (Buenos Aires, Argentine; Lviv, Ukraine et Durham, Caroline du Nord, É.-U.). Ces entrevues auront permis de définir quels sont les obstacles à l’adoption de la Charte et comment soutenir les besoins futurs. Ce rapport examine le rôle important que joue le réseau de la Charte sur les données ouvertes en reliant les gouvernements locaux à travers le monde. Sur les 52 gouvernements qui ont adopté la Charte sur les données ouvertes, 35 sont locaux ou sous-nationaux. Ce rapport rend six conclusions importantes à propos des données ouvertes pour les gouvernements locaux, notamment :

1) Les villes sont fortement incitées à ouvrir leurs données, et la Charte peut les aider à le faire. 2) Si les systèmes élargis de gestion des données d’une ville sont « ouverts par défaut », cela peut permettre un meilleur partage interne des données et améliorer l’accès à l’information pour les citoyens. 3) L’ouverture des données ne crée toutefois pas automatiquement un public qui maîtrise les données. 4) Pour que l’ouverture des données ait un impact, il faut une coopération intergouvernementale. 5) L’élaboration des politiques et des normes ne suit pas le rythme du changement. 6) Les administrations ne peuvent pas être « ouvertes par défaut » sans approvisionnement ouvert.

Préparé par Nord Ouvert et la Charte sur les données ouvertes

Financé par la Charte sur les données ouvertes en février 2018

Lire le rapport

Haut

Le modèle intégré: le potentiel de la contribution philanthropique pour la prestation de services intégrés (en anglais)

Le modèle intégré (« hub ») de la province de la Saskatchewan est un parfait exemple de prestation de services intégrés, intergouvernementaux et intersectoriels, qui change la manière dont les services sociaux sont fournis au public. Avec une structure qui est extrêmement souple, mais respecte la vie privée, les « Hubs » de la Saskatchewan rassemblent les fournisseurs de service dans un cadre collaboratif et bâtissent les relations. Suivant ce modèle, les fournisseurs de services collaborent, partagent des données et résolvent les problèmes communs ensemble. Notre étude du modèle intégré vise à documenter son fonctionnement, à examiner la manière dont il est perçu et à évaluer le rôle potentiel de la philanthropie.

Nous aimerions remercier les organismes suivants pour leur précieuse contribution : Social Innovation Exchange (SIX), Community Safety Knowledge Alliance (CSKA), le gouvernement de la Saskatchewan (ministre de la Justice, de la Sécurité des communautés et du Bien-être), le Yorkton Hub et le Prince Albert Centre of Responsibility.

Préparé par Nord Ouvert

Ce projet a été financé par la J.W. McConnell Foundation en 2017.

Lire le rapport

Haut

Les lacunes et les opportunités relatives à la normalisation des catalogues de données ouvertes des membres du PGO (en anglais)

Nord Ouvert a codirigé le volet Normes du Groupe de travail sur les données ouvertes du PGO de 2014 à 2015. C’est à ce titre qu’il s’est vu octroyer du financement de la part de Données ouvertes pour le développement (OD4D), avec les mandats d’enquêter sur les pratiques de reddition de comptes et d’analyse des catalogues des membres du PGO, d’étudier les processus existants pour cerner les lacunes et les possibilités relevant de l’application des normes, et d’établir des normes de base et des pratiques exemplaires de façon à améliorer le degré d’exploitabilité des données.

Préparé par : James McKinney (Nord Ouvert), Stéphane Guidoin (Nord Ouvert), Paulina Marczak (Nord Ouvert)

Financé par Données ouvertes pour le développement à l’hiver 2015

Lire le rapport

Haut

Notre infolettre